Les basques sur leur 31

 

Après la venue des élèves d’une classe de 3° du collège de Saint-Thomas d’Aquin  à Blagnac au mois de Novembre dernier, la deuxième partie de l’échange s’est déroulée chez eux, à Saint Jean de Luz, du 15 au 18 Mai. Dans le cadre du parcours avenir, les 3°B et leurs homologues basques ont donc découvert les métiers  de l’aéronautique et du transport aérien en automne à Toulouse et les métiers de la mer lors du séjour à Saint Jean de Luz au printemps.

A cette occasion, deux ingénieurs du port de Bayonne nous ont éclairé sur les métiers de ce site industriel : hydrographe, dragueur, lamaneur, pilote, remorqueur…

A Soccoa, d’autres professionnels nous ont démontré l’importance de la polyvalence dans leur métier en nous ouvrant les portes de la zone de maintenance des bateaux de plaisance et des ateliers destinés à l’entretien des digues de la baie de Saint-Jean.

Enfin, l’aumônier des pêcheurs de la ville nous a permis d’accéder à la Criée professionnelle. Véritable mémoire vivante dans le domaine de la pêche dans la région, ce personnage de la ville nous a livré un récit historique garni d’anecdotes mais a également abordé l’avenir du secteur, autour notamment d’une pêche durable au niveau mondial.

La détente avec les correspondants Luziens était évidemment au rendez-vous avec la visite de Biarritz : son phare, son rocher de la Vierge, son musée de la Mer et un temps libre en centre-ville. Nous avons également arpenté les ruelles de Saint-Jean à pied et en petit train, puis visité sa baie et la côte en bateau. La visite du Parc écologique d’Izzadia fut enfin l’occasion d’une ballade dans une nature particulière.

Quelques activités sportives typiques étaient aussi programmées lors de ce séjour. Les élèves ont pu s’affronter à travers les activités du sauvetage côtier (course sur la plage, natation et paddle dans la baie) ainsi qu’au cours de matchs de Pala sur un fronton.

Au-delà de ce programme varié, des relations humaines fortes ont été liées entre correspondants et plus généralement entre des groupes de Luziens et Blagnacais. L’excellent accueil réservé par les familles au correspondant de leur enfant fut une des clés de la réussite de ce projet, qui sera renouvelé l’année prochaine.

                                                                                               P Farges

3b
 
 
 
JOURNEE DE LA PAIX & CLASSES 3A / 3D

Ce jeudi 11 mai, les élèves des classes de 3°A et 3° D ont pu donner du sens à leur projet commun du vivre ensemble, lors de la « journée de la paix » consacrée à ces projets au Ferradou.

Nos jeunes élèves ont souhaité aider l’Oncopole de Toulouse, ce qui a été rendu possible grâce à la fondation Toulouse Cancer Santé et son projet : « L’arbre des donateurs ».

Ce jeudi donc, le chercheur Pierre Cordelier du CRCT Oncopole Toulouse a fait le déplacement jusqu’au Ferradou pour expliquer à ces jeunes curieux comment l’argent qu’ils s’employaient à collecter via la plateforme, serait utilisé à des fins d’applications médicales.

Un petit pas personnel vers l’AUTRE qui est malade en fonction de ses moyens, financiers bien sûr, mais surtout contribuer à « l’effet boule de neige » dans son entourage proche en espérant des répercussions en cascades.

Cette démarche pilote dans notre académie mérite d’être soutenue par vos réseaux sociaux afin que vous deveniez, vous aussi, un maillon actif de la lutte contre le cancer, en partageant ces liens :

http://www.alvarum.com/karinegaley    pour collecter des fonds au nom des 3ème A,

http://www.alvarum.com/claraponte pour collecter des fonds au nom des 3ème D.

 
ONCO 1
 
 
AEROSCOPIA
VENDREDI 12 MAI
 

Afin de donner du sens à leur projet de sciences « Plus haut, plus loin, plus vite » les élèves de sixième du Ferradou ont pu se rendre à pied à Aéroscopia. Trois belles expéditions au cours de la journée qu’une météo clémente a accompagné.

Les visites guidées ont su compléter les connaissances des élèves qui avaient déjà pu venir visiter ce site d’exception et rassasier la curiosité de ceux qui le découvraient pour la première fois ;sur l’évolution des technologies en aéronautique en faisant des clins d’œil aux notions étudiées en classe .

Cette séance « hors les murs » a été une belle réussite scientifique !

Les professeurs de sciences Mme Galey et Mr Roch

 

20170512_153151
20170512_153403
20170512_154913
20170512_143159
 
 
 

Enthousiasme des 3èmes pour la finalisation

du projet d’EPI

« CrossFit, forme et santé »

C’est avec succès que les élèves des cinq troisièmes du Ferradou ont finalisé leur premier projet d’EPI, une campagne de sensibilisation au crossFit.  Des productions très pertinentes ont été réalisées et nombre d’entre elles sont affichées dans le bâtiment administratif. 

Mais finalement qu’est-ce qu’un EPI (Enseignement Pratique interdisciplinaire)?

C’est un enseignement qui s’appuie sur les contenus des programmes disciplinaires en permettant de travailler les compétences du socle commun de connaissances, de compétences et de culture.

C’est un enseignement qui s’inscrit dans la pédagogie de projet et qui doit aboutir à la réalisation d’une production ou d’une réalisation concrète permettant de mettre les connaissances en action et de donner du sens. Enfin pour les élèves de troisième, c’est un projet qui peut- être choisi pour être présenté lors de l’épreuve orale du DNB.

 

Dans cet EPI, trois disciplines étaient impliquées : EPS, Maths et SVT. Ce projet a mobilisé des compétences  dans le travail collaboratif, le développement de l’esprit de recherche, les capacités d’analyse et de synthèse, la prise d’initiative, enfin inventivité et créativité tout en mobilisant les apports disciplinaires… Certains élèves ont découvert qu’ils pouvaient travailler « avec joie et plaisir » !

L’équipe de professeurs de l’EPI, mesdames Gilles, Roy, Galey, Donadille, Trévisan, Bigot et messieurs Blohorn, Farges et Madaule et la participation de notre professeur documentaliste Mme Dupuy.

 
 
EPI1
 
 
 
 
 
 
 Les 3e D sur les chemins de la Résistance
 
1ère étape
La découverte du camp des Milles par les élèves
humour Amélie B.  
Ce 27 Septembre, la classe de 3e D part, accompagné de Mme Gleyses, Mme Ponte et Mme Tâchoires, à la découverte du lieu mémorial du camp des Milles *et de son histoire.
C’est à 5h pétante du matin, qu’ils se donnent tous rendez-vous devant la Gare Matabiau, dans Toulouse. Après presque 7h de train et de bus, ils arrivèrent en milieu d’après-midi sur les lieux du camp, et partirent pour une visite de 2h et un atelier d’études de documents et d’œuvres. C’est à travers ces activités que les élèves mirent une définition presque concrète sur le mot « résister », après d’émouvants ou de choquants passages vécus durant la journée.

C’est l’esprit rempli de lourdes révélations que la classe de 3e D se couche en attendant avec impatience comme avec appréhension la journée suivante.

Suite à un dur réveil, la classe repartit de l’auberge, sac sur le dos et picnic à la main, pour de nouvelles activités afin d’approfondir le sens de « Résistance »auquel ils ont longuement réfléchi avant le voyage.

C’est en gardant des extraits de films portant sur ce sujet et en débattant qu’ils ont pu comprendre le sens de ce mot, et la place qu’ils tiennent dans la société comme les « nouveaux nés » et les futurs résistants de ce monde…

* Le camp des Milles était un camp d’internement et de déportation qui ouvre en 1939 et ferme en 1942. Aujourd’hui, c’est le seul camp d’internement français encore intact, et est maintenant accessible au public.

 

 camp
"Une" réalisée par les élèves de 3eD
 franais"Une" réalisée par les élèves de 3eD
 
FINALISATION DE LA 1ère ETAPE
 
Les 3eD, participent au devoir de mémoire
 
 
Les 3eD rendent hommage 
 
à Denise TOROS-MARTER, déportée à 16 ans, et au Camp des Milles
 
Les 3eD s'engage
 
à reprendre le flambeau de la mémoire collective afin que "nul n'oublie, afin que nul ne doute, afin que nul ne nie".
 
 
 
Un grand merci à tous...
 
 
 
 
 
 
 
2ème étape:
Résister en Haute-Garonne: visite du Musée
 
 
 
3ème étape:
Oradour-Sur-Glane
"Ne m'oublie pas": un devoir de mémoire
 
(visite à venir...)
 
 
 
 
 
On ne « lâche plus les Basques »
 
 
 

C’est dans le cadre du « parcours avenir », qui est l’occasion pour nos élèves de découvrir les filières, métiers et formations professionnelles, qu’un échange voit le jour cette année, entre les 3°B et leurs homologues du collège Saint Thomas d’Aquin de Saint Jean de Luz. Ainsi, du 21 au 24 Novembre, nos élèves et leurs correspondants ont pu découvrir les métiers de l’aéronautique et du transport aérien à travers les visites de l’usine d’assemblage de l’A 380 et du musée  Aéroscopia. Ils  ont pu également rencontrer des professionnels au cours d’un forum sur les métiers aéroportuaires. L’aérospatiale et le développement durable ont été l’objet d’étude d’expériences scientifiques et de visites guidées. Les correspondants ne pouvaient repartir sans avoir découvert le cœur de la Ville Rose, au fil de la Garonne. La qualité de l’accueil des familles de nos élèves a été à la base de la réussite du volet toulousain de cet échange. Des relations fortes ont étés nouées entre binômes et groupes mélangés, qui ne demandent qu’à être entretenues jusqu’à notre séjour au Pays Basque du 15 au 18 Mai, autour des métiers de la mer.

 M.FARGES
 
 
 
farges
 
 
les sixièmes Rouge ont imaginé les origines de BARBE-BLEUE !
 
Cliquez sur le lien ci-dessous pour découvrir leur travail!!
 
 
 
 
 
 
 
VOYAGE DE 4B

Du 27 au 30 Septembre, les élèves de 4eB sont partis découvrir la beauté des Pyrénées et toutes les surprises que réservent ces montagnes, accompagnés de leurs professeurs Mme Trevisan, Mme Chaumette et M. Roch.

Le voyage, ayant pour thème « Mens sana in corpore sano », a permis aux élèves de dépasser leurs limites dans de multiples activités sportives (randonnée nocturne, randonnée dans le parc national des Pyrénées, spéléologie, rafting, parcours suspendu), tout en cultivant leur esprit (concours de lecture de poésies au coeur des montagnes, déclamation d’extraits de Germinal au cours de la visite des mines de Vielle-Aure, réalisation d’un journal en équipe avec articles, reportages, interviews, dessins de presse sur le voyage et 10 photos prises avec un polaroïd).

Des sensations fortes, un superbe esprit d'équipe, du courage, des instants hors du temps et de l'entraide! Bref, le bonheur! Un séjour plein d’émotion et d’adrénaline, qui laisse présager une bien belle année avec cette superbe classe de 4eB !

Leurs journaux seront exposés au CDI et soumis à vos votes dès jeudi 13/10! 

 

 

3
4
5
1
2
IMG_1298
IMG_1302
IMG_1309
IMG_1387
IMG_1868
IMG_1933

 

 

 

 

LA DERNIERE GENERATION DE L’OPTION DP3H

 

Pour créer notre entreprise, nous avons d’abord dû nous concerter pour trouver l’idée novatrice. Nous avons échangé nos points de vue et avons choisi l’idée d’une entreprise de

fabrication de bonbons bio et naturels.

Mais pour cela, nous avons découvert qu’il fallait un statut juridique et avons choisi de nous unir au sein d’une SARL SCOP.

Pour avoir un point de vue global de tout ce que recouvrait une entreprise, nous avons réutilisé un outil que nous connaissons bien, la carte mentale, autour des questions :

Qui ? Quoi ? Où ? Quand ? Comment ? Pourquoi ?

Afin de mener notre projet à bien, un partage des tâches a du s’effectuer en plusieurs groupes : recherche d’un logo, de locaux, du financement, des produits à fabriquer et à commercialiser, et enfin des métiers dont nous avions besoin et les contrats de travail associés…

Notre petite entreprise constituée des 16 élèves de DP3h s’est donc organisée autour de 3 grands services :

  • L’administration incluant les finances,
  • La partie commerciale, marketing et communication,
  • Le pôle recherche & développement associé à la production.

Pour certaines compétences, nous avons choisi de faire appel à des sous-traitants.

Même si notre entreprise était fictive, nous sommes fiers de l’aboutissement de notre projet.

 

« L’option DP3h m’a permis d’en apprendre plus sur l’entreprise »

                                                                                                      Kléane et Nicolas F.

« La DP3h m’a appris beaucoup de choses sur le monde du travail, cette option a été beaucoup instructive et je suis content d’y avoir participé »

                                                                                       Arthur, Nicolas G. et Ambre S.

« La DP3h m’a beaucoup aidé et m’a ouvert les yeux sur le monde des métiers. C’est une chouette option pour ma dernière année au Ferradou »

                                                                                                          Louison et Margaux

« La DP3h a été bénéfique pour mon avenir et je suis satisfaite d’y avoir

participé »

                                                                                                              Justine

« La DP3h m’a permis de pouvoir m’exprimer librement »

                                                                                                                  Ambre D.

 tomes    tomes1

 
 
 
 

Une invasion de Kangourous au Ferradou !

 

Aujourd’hui, nous avons célébré les performances de nos élèves de 6° et 5° lors du concours KANGOUROU des mathématiques.

Cet événement national était l’occasion de faire des mathématiques autrement. Tous se sont pris au jeu et les résultats sont excellents !

Le premier élève de 6° du Ferradou est classé 112ième sur 77 000 participants et le premier élève de 5° obtient la 93ième place sur 97 000 participants.

Bravo à tous !!!

L’équipe des professeurs de Mathématiques.

DSC04280
DSC04281
DSC04286
DSC04289
DSC04292
DSC04274
DSC04275
 
 
 
 
 
 
 
A l'heure anglaise à l'IST...
4ème  D
 
 
 Après avoir échangé courriers et travaux divers tout au long de l'année, les élèves de 4ème D ont enfin pu rencontrer leurs correspondants anglophones de l'IST ( International School of Toulouse)
ce vendredi 27 Mai.
Ils étaient attendus pour une journée bien remplie avec au programme des activités ludiques
(une chasse aux Trésor, une séance d'art dramatique, initiation au hockey...)
et d'autres plus studieuses
(littérature anglaise, sciences, mathématiques, etc...)
 
 
 
 IST4D
 
 
" Le fait d'être en quasi immersion permet de découvrir nos correspondants dans LEUR environnement de tous les jours. Super enrichissant car on voit qu'on peut se mélanger aux autres et qu'on a des points communs. Un accueil agréable malgré le fait qu'on ne se soit encore jamais vu. Une journée vraiment top! qui permet d'apprendre à connaître l'autre sans se limiter à la barrière de la langue!" Manon AIGOUY
 
 
 "J'avais un peu de mal à parler au début de la journée. Mais ensuite, cela a été plus facile." Lucille BOSCHETTI
 
" Ce fut une expérience extrêmement enrichissante, découvrir d'une part des gens très ouvert d'esprit mais aussi une autre façon d'enseigner. Je trouve que, échanger des lettres puis, voir la personne en vrai est un réel aboutissement!" Issey BARAVIAN-NIN
 
"J'ai été dépaysé quant à la façon d'enseigner, les locaux. J'ai trouvé que les professeurs s'étaient beaucoup investi afin de se mettre à notre niveau d'anglais." Julie ASSIE
 
"Suivre des cours en Anglais était très intéresseant et j'ai pu remarquer que mon niveau d'Anglais était meilleur." Audrey BOVET
" Et les jeux d'équipe nous ont permis de créer une "vraie" amitié!"
 
 
Cliquez ci-dessous pour découvrir le reportage photos!
 
 
 
 
AIDE A LA RESTAURATION SCOLAIRE
 
Peuvent bénéficier d'une aide à la restauration scolaire:
 
- les élèves scolarisés dans les collèges dont les parents justifient de ressources inférieures ou égales aux barèmes applicables
- le demandeur domicilié en Haute Garonne ayant la garde légale et effective de l'enfant
- l'élève ayant le statut de demi-pensionnaire
 
Vous pouvez obtenir le formulaire auprès du secrétariat ou téléchargeable sur www.haute-garonne.fr 
 
 
 
 
 
SORTIE FUTUROSCOPE 6ème
9 & 10 MAI 2016
 
 
 Tout va bien pour nos 6èmes en balade au futuroscope!
 
 

FUTUR 1      FUTUR 2

 

Sur des traces fossiles…

 

Début avril, les élèves de 3°A ont suivi les empreintes de l’histoire géologique de notre planète. Premier arrêt « Dinosauria » à Espéraza où Bex (Tyranosaurus Rex) et Eva (Ampelausaurus atacis) ont jalonné leur chemin jusqu’au chantier de fouilles où ces archéologues « en herbe » ont pu s’essayer aux techniques de recherche et trouver, pour les plus chanceux, des fragments de coquilles d’œuf de dinosaures. Après l’ère secondaire, l’ère quaternaire leur a ouvert sa mémoire sur le site de Tautavel.

La lignée humaine « remontée » lors des différents ateliers complémentaires, animés par des scientifiques passionnés, a pris tout son sens. Bardés des diplômes d’Homo habilis tailleur d’outils et de pyromane des cavernes ces homo sapiens (et uniquement sapiens une fois depuis 2005 comme nos élèves l’ont si bien restitué par la suite !) pourront survivre dans n’importe quel environnement hostile dénué de toutes technologies modernes !

Mme Galey professeur principal.

 

P4130155
P4120102
P4120131
P4130143
P4130150

 

 

LA BD EN SIXIEME, POURQUOI ? COMMENT ?

 

Tous les élèves du niveau sixième participent, tout au long de l’année au projet éducatif sur

«Le  Vivre-Ensemble et la Bande Dessinée».

L’objectif est de réaliser des planches sur la vie en collectivité au sein de l’établissement scolaire autour des thèmes liés au respect, à l’acceptation de la différence, au harcèlement.

 

Dans ce cadre, la première étape a été franchie avec succès le vendredi 13 novembre 2015. Les élèves se sont rendus au festival de la BD à Colomiers . Ils ont pu participer à divers ateliers, rencontrer des auteurs, illustrateurs, coloristes et communiquer avec eux…  sans compter la séance de dédicace… fort appréciée des élèves.

 

Ce point de départ leur a permis de se familiariser avec le genre avant de franchir la deuxième étape qui consistait à rencontrer, le vendredi 29 janvier,  un professionnel, Patrick Goulesque, auteur de « NAB », qui va leur enseigner les rudiments du métier. 

Patrick Goulesque a vivement intéressé les élèves. Ces derniers ont fait la connaissance et ont joué avec leur nouveau copain : le personnage de Toto.

C'est en effet par la simplification que nos élèves ont appris à dessiner des personnages en mouvement et à traduire leurs émotions.

Apprendre à dessiner n'a toutefois pas été une mince affaire : la journée a été ponctuée de nombreux coups de crayons, coups de gommes… Cette deuxième étape s'est déroulée dans la bonne humeur grâce à l'intérêt des élèves et à l'humour de notre intervenant.

La dernière étape a débuté en vie de classe, des scénarios ou esquisses de héros ont émergé de l'imagination débordante de nos apprentis dessinateurs.

Ils sont fin prêts à débuter leur bande dessinée autour du vivre ensemble.

Merci Patrick, merci à tous !

 
 
DSC_0182
DSC_0188
DSC_0192
P1030027
P1030035
P1030001
 
 
 
 
 
 
 
 
 

          Quelques mots sur le CNRD, ce concours qui attire nos élèves intéressés par l’Histoire

 

 

Le CNRD, autrement connu sous le nom de Concours de la Résistance et de la Déportation, a été créé il y a déjà plus de 50 ans (en 1961).

 

CNRD

 

L’objectif envisagé à l’époque, et toujours d’actualité, est de perpétuer la mémoire et l'histoire de la Résistance et de la Déportation, afin de permettre aux jeunes générations de s'en inspirer dans leur vie d'aujourd'hui en s'appuyant sur les leçons historiques et civiques que leur apporte l'École.

Chaque année, plusieurs élèves de 3° et du lycée (tous niveaux), particulièrement intéressés par l’Histoire de la Seconde Guerre mondiale, prennent sur leur temps personnel pour réfléchir au thème annuel proposé, avant de composer lors d’une épreuve se déroulant au mois de mars.

Cette année encore, comme depuis plus de 10 ans déjà, les volontaires du Ferradou se réuniront à 3 ou 4 reprises (séances de préparation et sortie au musée départemental de la Résistance). Leur réflexion portera cette année 2015-2016 sur le thème suivant : « Résister par l’art et la littérature »

A.Castanié, professeur d’histoire et de géographie